Quelle est la différence entre un éthylotest et un éthylomètre ?

Nombreux sont les automobilistes qui se posent souvent la question de savoir quelle est la différence entre un éthylomètre et éthylotest. Nous essaierons d’apporter une réponse à cette question dans les lignes qui suivent. Qu’est-ce qu’un éthylomètre ? L’éthylomètre est l’unique accessoire autorisé par la législation pour déterminer le taux d’alcool dans les voies respiratoires …

Alcool et éthylotest

Loin d’ignorer que la première cause de décès sur la route est liée à l’abus d’alcool, aujourd’hui, nous avons un moyen de test fiable et rapide, par le biais d’un ethylotest jetable, ou un éthylotestélectronique, il est possible de déterminer en quelques minutes si la limite légale autorisée est dépassée ou non. En France, la …

Comment fonctionnent les éthylotests à usage unique ?

Chaque éthylotest est constitué d’une embouchure stérilisée, d’un tube de verre rempli de dichromate de potassium solide acidifié et d’un ballon en plastique de 1 litre. Lorsqu’une personne a consommé de l’alcool, de l’éthanol passe de son sang dans l’air de ses poumons. Si elle souffle dans un éthylotest, l’éthanol contenu dans son haleine sera …

Alcool et violence ...

Une loi dont on parle très peu, applicable depuis le 1 décembre 2011, c’est la mise à disposition obligatoire auprès de la clientèle d’éthylotests dans tous débits de boisson sous licence, comme les bars, restaurants et discothèques qui sont ouverts entre 2h et 7h du matin. Ces lieux, et tout particulièrement les discothèques où le …

Alcool au travail : que peut faire l'employeur ?

L’alcool au travail, mais que peut faire l’employeur qui se retrouve confronté à une telle situation, et c’est vrai que c’est très difficile de retrouver la réponse approprié, il ne suffit pas de sortir un éthylotest. L’employeur peut tout de même interdire a tout salarié en état d’ivresse de rester dans l’entreprise au moment des faits, …

Ethylotest en maison de retraite ?

C’est un fait, les personnes du troisième âge consomment de l’alcool, c’est certainement moindre par rapport aux plus jeunes, mais cela peut parfois avoir des conséquences qui peuvent être bien pire : provoquer des troubles liés aux interactions avec les traitements ou les maladies. C’est certain que l’on ne peut pas mettre d’éthylotest directement dans …

Qu’est-ce qu’un Etylotest ?

Un éthylotest est un appareil servant à mesurer le taux d’alcool dans l’air expiré afin d’obtenir une évaluation de l’alcoolémie. Il existe deux types d’éthylotest :

  • les éthylotests chimiques, jetables, qui utilisent comme principe de base la réaction chimique de l’oxydation de l’éthanol, contenue dans toutes les boissons alcoolisées, par le bichromate de potassium
  • les éthylotests électroniques, réutilisables, équipés de capteurs électrochimiques et affichant instantanément le taux d’alcoolémie sur l’écran.

Principe de fonctionnement d’un éthylotest

Pour l’éthylotest chimique, on utilise donc du bichromate de potassium qui est un composé de couleur orange. L’idée est de déposer ce dernier dans un tube de verre relié à un sac en plastique. Si l’air expiré contient de l’alcool éthylique, la réaction chimique dont on a parlé en préambule va se produire et la couleur va passer du orange au vert (ceci est dû à la présence des ions chromiques III), ce qui traduira la présence d’alcool. Le taux admissible autorisé est ensuite évalué à l’aide d’une graduation dans le tube ou alors en mettant la quantité exacte de bichromate de potassium nécessaire à la réaction.

L’éthylotest électronique est quant à lui très simple d’utilisation puisqu’il suffit de simplement expirer dans l’appareil pour connaître son taux d’alcoolémie. L’automobiliste peut donc effectuer lui-même et très rapidement ce test en cas de doute. Il faut bien évidemment s’assurer qu’il est homologué et conforme aux normes en vigueur.

Les éthylotests sont-ils obligatoires en France ?

La réglementation française impose aux automobilistes de détenir un éthylotest dans leur véhicule. Néanmoins et c’est paradoxal, le Code de la route ne prévoit pas de sanction en cas d’omission. L’idée sous-jacente est de tenter de responsabiliser les conducteurs en les sensibilisant par le biais de la loi, sans pour autant les sanctionner. Il faut noter que la France est l’unique pays dans le monde à imposer la présence d’un éthylotest dans sa voiture. Ce n’est donc pas du tout le cas, par exemple, en Suisse ou en Belgique.

Comment bien choisir son éthylotest ?

Les associations de consommateurs sont formelles. Un modèle sur deux ne serait pas fiable avec pour conséquence une valeur à l’arrivée inférieure à la réalité. Le premier critère de base est d’opter pour la norme NF. Cette dernière ne garantit pas une conformité absolue de l’éthylotest mais maximise clairement la fiabilité. Ensuite, les modèles électroniques sont en moyenne plus crédibles que les modèles chimiques selon certaines études réalisées.

Le prix peut être un sérieux frein néanmoins puisque les éthylotests électroniques fiables ont une valeur minimale de l’ordre de quatre-vingts euros contre seulement deux euros en moyenne pour leurs homologues chimiques (pour rappel, les premiers sont réutilisables).

En guise de conclusion, l’important est surtout de rappeler que l’éthylotest est un appareil susceptible de sauver indirectement des vies. Le moindre doute concernant son taux d’alcoolémie doit conduire de façon impérative à son utilisation. Il convient également de rappeler qu’en France le taux admissible d’alcoolémie est de 0.5 gramme par litre et de 0.2 gramme pour les jeunes conducteurs.