Un dispositif mécanique pour bloquer la voiture d'un conducteur ivre

Chaque année on dénote près d’1,3 million de morts par accident dans le monde. Et la plupart sont causés par la conduite en état d’ivresse. Ce qui fait de l’alcool l’une des principales causes d’accident. Il en existe d’autres, comme les pneus en mauvais états, le téléphone au volant ou l’excès de vitesse. Mais l’alcool demeure chaque année dans le top 2, devant ou derrière l’excès de vitesse. Chez les adultes entre 18 et 24 ans il est toujours la première cause d’accident de la route. Nous allons voir dans cet article pourquoi l’alcool a autant la cote auprès des accidents.

Les voitures plus sures et plus puissantes

Les voitures ont évolué depuis quelques années. elles sont de plus en plus puissantes. Pour un moteur de 1300cc, vous avez facilement près de 100CV. Précédemment, cette puissante était l’apanage des voitures sportives et autres GTI. Souvenez-vous la GOLF 1 GTI faisait 110CV. Le seconde version de la GOLF 1 avec son moteur 1800cc faisait 115CV.

Même si vous n’achetez pas une voiture sportive, vous avez à présent dans les main des voitures nerveuses qui méritent toute notre attention. Hors de question que le conducteur ne soit pas en pleine possession de ses moyens.

Comment l’alcool est impliqué dans les accidents

Un dispositif mécanique pour bloquer la voiture d un conducteur ivre

L’alcool désinhibe et rend euphorique. Il agit directement sur le cerveau et donne une toute autre perception de la réalité. A partir de 0,3 g/l l’individu devrait commencer à ressentir son action mais passé 0,5 g/l ses effets deviennent dangereux. Il a un effet néfaste que ce soit sur les accidents de la route ou domestiques.

Sur la route par exemple, sous l’effet de l’alcool, vous conduisez votre voiture et pensez rouler à vitesse normale alors que vous dépassez largement la limite autorisée. Les réflexes deviennent plus lents et la vision trouble. Les gestes deviennent tout sauf coordonnés et on a une autre perception de son environnement ce qui augmente le temps de réaction. Vous réagissez donc tardivement ce qui est dangereux si entre temps vous êtes appelé à freiner urgemment. Sous l’emprise de l’alcool, l’individu est fatigué, somnolent, agressif, déconcentré et imprudent. Il a tendance à vouloir transgresser les règles.

Pourquoi l’alcool est l’une des principales causes d’accident ?

En réalité si l’alcool continu de causer autant d’accident c’est parce qu’il amène les gens à minimiser les risques encourus. Un homme ivre pense qu’il est toujours en état de conduire et qu’il ne risque rien. Outre cet aspect, les gens pensent que tant qu’ils ne dépassent pas le seuil critique au test d’alcoolémie ils n’ont rien à craindre. Mais ce qu’ils ignorent c’est que la masse corporelle et le sexe influent sur le taux d’alcool dans le sang. Ainsi l’on peut prendre un verre d’alcool pensant être dans les normes mais faire augmenter le taux, et bonjour les dégâts. Si l’on peut : faire attention et veiller à ne pas prendre un appel au volant, vérifier l’état des pneus ou même contrôler régulièrement sa vitesse, l’alcool lui fait disparaitre la raison.

Pourquoi ce fléau persiste

Dans certains pays, des mesures ont été prises pour réduire le pourcentage d’accident dû à la consommation de l’alcool mais c’est loin d’être gagné. On ne peut pas interdire aux gens de boire. Il est bien de réduire le seuil requis pour être jugé inapte à conduire lors des tests d’alcoolémie mais vu que l’âge, le poids, le sexe et même la condition physique agissent sur le degré et la vitesse d’action de l’alcool sur l’organisme, la personne peut présenter un taux raisonnable mais ressentir quand même les effets de l’alcool. Une autre solution est d’augmenter le prix de l’alcool sur le marché mais les résultats ne se font pas encore voir. Le fait est que chaque soir et surtout les week-ends les gens continuent de se saouler. Comme on dit, toutes les occasions sont bonnes pour boire.

Une lueur d’espoir

Toutefois, les comportements changent :

  • L’avènement des bières sans alcool
  • Les campagnes de responsabilisation
  • La répression

sont des éléments dissuasifs qui donnent des résultats mais trop lentement.

Faire installer un dispositif dans un garage

Pour les personnes récidivistes, il est possible de mettre un mécanisme qui bloque la voiture si le conducteur n’est pas à jeun. Cela s’appelle l’éthylotest antidémarrage ou EAD. Cela devrait pouvoir être installé dans la plupart des garages comme le Comptoir du pneu.

Il faudrait aussi :

  • Au prix démocratique où sont les Ethylotest, nous vous conseillons de faire le test si vous avez un doute avant de prendre le volant.
  • Faire des campagnes de prévention plus marquante en montrant des accidents aux conséquences tragiques à l’image de cette histoire dramatique.