L'alcool : un facteur de risque du cancer du sein

Beaucoup de femmes ne reconnaissent pas l’alcool en tant que facteur de risque du cancer du sein. Alors que diverses études ont démontré que le tabac et l’alcool sont responsables de plusieurs cancers, notamment celui du sein. C’est un facteur de risque bien réel. En France, près de 15 000 morts par an sont associés à un cancer lié à la consommation d’alcool.

L’alcool est cancérigène

Tout le monde sait que l’alcool représente un danger pour la santé. Il s’attaque en particulier au foie. Mais de nombreuses personnes ignorent ou négligent le fait que l’alcool est cancérigène. Depuis 1988, le Centre International de la Recherche contre le Cancer le classe dans la catégorie des substances qui peuvent causer un cancer.

L’alcool est responsable du cancer du foie, de la cavité buccale, de l’œsophage, du pharynx ou encore du sein. Le lien entre alcool et cancer du sein est confirmé par différentes études scientifiques. Lors de sa consommation, il passe par le foie pour être filtré et converti en acétaldéhyde. Ce dernier perturbe ensuite l’ADN et dégrade les chromosomes.

L'alcool : un facteur de risque du cancer du sein

Des tumeurs cancéreuses risquent d’apparaître suite à la détérioration des brins d’ADN. Ce processus de dégradation se produit même s’il s’agit d’une consommation modérée d’alcool d’une ou deux verres par jour. En cas d’excès, les troubles créent un environnement favorable au développement de cancers.

C’est connu que l’alcool est mauvais pour la santé. Certaines personnes choisissent d’ignorer le danger qu’il représente pour leur corps. Pourtant, le risque de développer un cancer est élevé et avéré en cas de consommation de cette substance néfaste. Chaque niveau de consommation présente un risque. Des données scientifiques confirment ce fait prouvé par des études scientifiques. En France, l’alcool est le deuxième facteur de risque du cancer du sein après le tabac. Selon des études, près de 27 000 nouveaux cas de cancer du sein par an sont liés à l’alcool.

Tous les alcools sont cancérigènes, car l’éthanol qui est l’ingrédient de base est transformé en acétaldéhyde.

Les Français ignorent-ils que l’alcool est cancérigène ?

De nombreuses personnes ne savent pas encore que l’alcool peut jouer un rôle clé dans le développement d’un cancer. La méconnaissance peut s’expliquer par le fait que les institutions de santé publique ne communiquent pas assez sur le sujet. Alors que la population a besoin d’être informée. Des campagnes de prévention plus efficace doivent être menées pour sensibiliser plus de gens, surtout la population féminine.

La Santé publique France a pris l’initiative en 2019 de réaliser une nouvelle campagne de prévention pour informer les Français sur les effets néfastes de l’alcool sur la santé. Cependant, le risque de développer des cancers a été abordé sommairement. Alors que cela doit être l’élément principal d’une opération visant à sensibiliser la population.

L'alcool : un facteur de risque du cancer du sein #2

Les sondages montrent que les Français ignorent les dangers de l’alcool. La plupart des personnes interrogées ont déclaré que 2 ou 3 verres par jours ne représentent aucun risque. Mais la réalité est bien différente puisque chaque verre constitue un danger potentiel qu’il ne faut pas négliger. Un abus d’alcool est encore plus néfaste. La communauté scientifique est unanime en ce qui concerne l’effet néfaste de l’alcool sur notre ADN. L’alcool figure dans le groupe 1 du Centre International de la Recherche contre le Cancer ou CIRC.

Alcool et tabac : une combinaison très dangereuse

Le risque de développer un cancer du sein est plus important si l’alcool est associé à la consommation de tabac. Leurs actions combinées accroissent le processus de détérioration de l’ADN. Les scientifiques suggèrent de s’en tenir à 10 verres par semaines pour réduire le risque. Il s’agit d’un facteur prenant en considération le ratio plaisir et risque.