Les tracteurs aussi doivent être équipés d'éthylotests


Les agriculteurs sont irrités par cette nouvelle loi qui oblige également les tracteurs à être équipés d’éthylotests. Les seuls véhicules terrestres non visés par la loi sont les cyclomoteurs de moins de 50 cm³ car ils ne sont pas équipés de boîtes à gants nécessaire pour stocker les éthylotests. Pourtant une autre catégorie n’a pas non plus les rangements adéquats et est pourtant bien visé par la loi : les 1 200 000 tracteurs et les engins de chantiers. La mesure est jugée « stupide » et « absurde » par la Coordination rurale, 2 e syndicat agricole de France. En effet ces véhicules ne dépassent pas 40km/h et les tracteurs ne semblent pas poser de gros problèmes sur les routes françaises.

Un autre problème de taille entre en jeu c’est la température. A bord d’un tracteur en plein soleil on atteint facilement les 40°C et au delà de cette limite les éthylotests ne fonctionnent plus alors comment faire pour être en règle avec cette nouvelle loi ? Même si les éthylotests restent dans la cabine du tracteur, la chaleur excède les 40°C, on ne peut donc pas conserver les éthylotests à une température inférieure.

En plus de cela, contrairement à la plupart des voitures, les engins agricoles sont rarement la propriété d’un seul agriculteur mais souvent de coopérative de matériels agricoles qui prêtent ensuite les tracteurs aux agriculteurs. Dans ce cas en cas de contrôle a qui revient la faute ? A la coopérative qui a prêter le tracteur ou à l’agriculteur qui se devrait de vérifier à chaque fois qu’il emprunte un tracteur s’il est bien équipé d’un éthylotest en état de fonctionnement ?

Pour les engins de chantier cette nouvelle loi qui doit être appliquée également fait sourire car dans tous les cas nous savons que le fait de travailler sur un chantier en état d’ébriété est un motif de licenciement.