La vérité sur les éthylotests


Pourquoi entendons nous autant parler des éthylotests ?

Que ce soit des éthylotests jetables ou des éthylotests électroniques, on en mange à toutes les sauces.Il faut dire que chez Contralco, les salariés travaillent aux 3 x 8 afin que l’usine puisse produire 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Il faut dire qu’il y a peu d’usines, qui sont certifiées par le LNE afin de pouvoir estampiller leurs éthylotests de la norme française : NF.

Il y’a des millions de chauffeur à fournir, mais la pénurie se fait ressentir, il s’agit d’une véritable course contre la montre depuis le décret rendant obligatoire la possession d’un éthylotest dans tous les véhicules d’une cylindrée supérieur à 50cm3, que ce soit pour les voitures ou pour les motos.

Ce qui représente environ 40 millions d’acheteurs d’éthylotests concernés.Le délai moyen pour Contralco pour honorer ses commandes d’éthylotests est de 6 mois.Le délai initial qui prévoyait que les éthylotests étaient obligatoire dès le premier novembre, est décalé à avril 2013.

C’est donc à partir de cette date où les conducteurs pourront être verbalisés par les forces de l’ordre à hauteur de 11 euros, attention la verbalisation peut être cumulable si vous n’avez pas votre gilet par passager, ainsi que votre triangle.

Mais qu’elle est l’origine de cette obligation ? Pourquoi les éthylotests sont désormais obligatoires ?

Il s’agit à l’origine des dirigeants de Contralco et de Pelimex, et d’autres acteurs du secteur qui en 2011, ont fondés une association dénommée I-Tests, dont l’objet social est la promotion de l’auto-dépistage dans le but de réduire le nombre d’accidents de la route liés à l’alcool.

L’association a donc fait falloir auprès du gouvernement qu’une loi imposé la détention d’un éthylotest à bord des véhicules depuis 1970, et qu’il suffisait aujourd’hui de l’appliquer. Mais attention aux « surfeurs » qui profitent de la pénurie pour s’enrichir.

Plusieurs sites Internet promettent des éthylotests pas chers, voire gratuits. Il faut absolument les éviter. Les clients ne sont pas toujours livrés ou achètent des gadgets électroniques non homologués, qui ne servent finalement à rien.