Sécurité routière et Ethylotest

C’est décidé par le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, un groupe de travail va plancher sur le thème de la sécurité routière, au menu : éthylotest, téléphone et permis. Pour ainsi dire, il y’a du pain sur la planche.

L’éthylotest obligatoire a fait parlé de lui ! Dispositif obligatoire depuis l’été dernier, les verbalisations rentreront en vigueur à partir de mars 2013.

Les automobilistes risquent alors une amende de 11 euros s’ils ne peuvent pas présenter l’appareil lors des contrôles de police. Beaucoup se sont posés la question de l’efficacité d’un tel dispositif, et de son impact sur la sécurité routière.

Une quarantaine d’acteur de la sécurité routière devront travailler ensemble pour réfléchir à des mesures vraiment efficaces.

Une question qui se pose tourne autour de l’éthylotest, et plus particulièrement dans une application plus pratique : « l’éthylotest anti-démarrage ». Il s’agit de la meilleure solution pour conserver son permis, l’éthylotest vous y aide !
Il faut savoir que la première cause d’accidents sur la route est l’alcool.

Ce facteur est présent dans quasiment un accident sur trois, ce qui représente également trois décès par jour suite à un accident de la route à cause de la consommation de l’alcool.

Le 8 octobre dernier, les pénuries d’éthylotests dans les commerces ont forcés le ministère de l’intérieur, Manuel Valls, à repousser de quatre mois les verbalisations. Il ne faut pas oublier que les automobilistes et les motards sont concernés et devront se conformer à la législation.

securite routiere ethylotest