Alcool au volant : combien de points sur le permis ?


La conduite sous l’emprise de l’alcool est l’une des principales causes de mortalité sur la route. La Sécurité routière a encore récemment consacré une cagne publicitaire  à ce sujet. Alors, nous avons décidé de revenir sur les infractions liées à l’alcoolémie et les sanctions qui les accompagnent, ainsi que sur quelques idées reçues sur la question.

Alcoolémie égale ou supérieure à 0,5g/l et inférieure à 0,8g/l

En cas de dépistage par les forces de l’ordre, si l’alcoolémie mesurée par litre de sang se situe entre 0,5g et 0,8g, la contravention est caractérisée et ceci, même si votre comportement ne fait pas échapper des signes d’ivresse. Vous risquez un retrait de 6 points de votre permis de conduire, une amende, voire, dans certains cas, une suspension du permis.

Alcoolémie égale ou supérieure à 0,8g/l

Si le taux constaté est de 0,8g d’alcool par litre de sang, vous êtes est coupable d’un délit.

Le délit est une infraction plus grave que la contravention et il est à ce titre sanctionné plus lourdement. L’automobiliste risque de sanctions immédiates, suivies de sanctions judiciaires.

En ce qui concerne les sanctions immédiates, celles-ci peuvent être de différents ordres : rétention du permis de conduire, immobilisation du véhicule, suspension du permis de conduire par le Préfet pendant une durée qui peut aller jusqu’à six mois, un retrait de 6 points.

En plus, le juge peut prononcer également à l’encontre de l’automobiliste concerné une peine de prison pouvant aller jusqu’à 2 ans, une suspension du permis de conduire jusqu’à 3 ans, l’annulation du permis avec interdiction de demander un nouveau permis pendant 3 ans, interdiction de conduire un véhicule non équipé d’un dispositif intégré d’éthylotest et ceci pour une durée maximum de 5 ans, obligation d’effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière (aux frais du conducteur), une amende…

Les idées reçues

« Prendre deux verres ne m’empêche pas de conduire, je dispose de toutes mes capacités »
Faux ! Tous les sens sont affectés et notamment la vue.

« Une heure après avoir bu, je peux reprendre le volant »
Sachez que le taux d’alcoolémie atteigne son niveau maximum 1 heure après avoir bu au cours d’un repas et 30 minutes après avoir bu à jeun.

Attention donc aux idées reçues, et rappelez-vous : celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas…