Votre ado se met à conduire ? Conseils pour bien démarrer


Il est vrai que l’obtention du permis de conduire de votre ado peut à la fois être pratique pour lui que pour vous, mais sans pour autant vous évitez de faire les cent pas à chaque fois qu’il prend le volant. Afin de vous évitez toute sorte d’inquiétudes et vous aidez à faire face à cette nouvelle étape de votre vie en toute sérénité, l’équipe de courtier en assurance Assur360 vous donnent ces quelques renseignements utiles !

Dites-le nous quand votre ado prend le volant de votre véhicule

Dès le moment où votre jeune adolescent obtient son permis de conduire et qu’il commence à conduire votre voiture en votre compagnie, avisez votre courtier afin qu’il l’ajoute sur votre police d’assurance à titre de conducteur occasionnel. Il s’agit d’une précaution nécessaire, parce qu’en cas d’accident (qu’il soit responsable ou non), l’assureur posera certainement des conditions lors du règlement de la réclamation. Bien entendu, le fait d’ajouter ce nouveau conducteur va avoir un impact sur le montant de votre prime pour l‘assurance auto jeune conducteur, dépendant de divers facteurs comme son âge et son sexe.

Puis, quand il sera en possession de son permis probatoire et qu’il pourra conduire seul, nous vous conseillons d’appeler votre courtier chez Assur360 et de nous informer sur le nouveau type de permis détenu par votre ado, ainsi que de la fréquence à laquelle il utilisera votre véhicule à priori.

Conscientisez votre ado sur les dangers de la route et responsabilisez-le !

Nous voici avec deux sujets de discussions, les plus courants et pourtant les plus importants, à aborder avec votre ado pour l’informer et essayer de le conscientiser sur les erreurs les plus souvent commises par les nouveaux conducteurs mais, surtout, sur leurs conséquences qui sont souvent dramatique :

Ne conduire sous aucuns prétextes si on a consommé de l’alcool !

Rappelez lui qu’il est strictement interdit par la loi, pour un jeune apprenti conducteur, d’avoir le moindre goutte d’alcool dans le sang lorsqu’il est au volant. Répéter à votre ado qu’après avoir bu un verre, on ne conduit pas ! Comme solution de rechange, il pourrait nommer un conducteur en règle et qui ne consomme pas d’alcool, sinon utiliser un service de raccompagnement comme appeler un taxi ou prendre l’autobus.

Dans le cas où votre ado est arrêté et que les autorités découvrent après le test qu’il a un taux d’alcool plus élevé que celui permis par la loi, voici ce qu’il encourt :

  • Un retrait immédiat de son permis et il devra aviser son courtier instantanément 
  • Une forte augmentation de sa prime d’assurance 
  • D’autres frais pourraient s’ajouter : pose d’un anti démarreur éthylométrique, frais d’avocat, remisage du véhicule, etc.

Sortez-lui de la tête qu’il est invincible et dites lui qu’il n’est jamais à l’abri d’un accident !

Il est très important de sensibiliser votre ado sur les risques de la route. D’après la Société de l’Assurance Automobile du Québec (SAAQ), la majorité des accidents de la route causés par des jeunes sont dus à l’inexpérience, les drogues, la vitesse et la témérité.

Ces facteurs ne sont donc pas à prendre à la légère car, en effet, 63% d’entre eux sous estimeraient le danger d’un accident de la route. Une raison de plus pour bien le conscientiser avant qu’il ne prenne le volant.