Nouvelle polémique sur les éthylotests

C’est le grand come back des robins des bois qui ont fait parler d’eux il y’a quelques mois en annonçant successivement que les éthylotests représentaient des déchets dangereux pour l’environnement, et qu’ils représentaient également une menace pour la santé publique.

L’association a mit en avant le fait qu’il n’existe pas de circuit permettant le bon recyclage des éthylotests jetables qui doivent être recyclés de manière spécifique car ils contiennent du dichromate de potassium, une substance cancérogène et toxique pour l’environnement et la faune aquatique.Ces éthylotests doivent être amenés dans les déchetteries pour être agrégés à la filière Déchets Diffus Spécifiques (DDS).

Nouvelle polémique sur les éthylotests

Depuis, le ministère de l’écologie n’a pas étudié de mettre en œuvre et de diffuser auprès du public un protocole d’élimination des éthylotests usagés ou périmés.Et la réclamation des robins des bois pour des éthylotests exempts de risques sanitaires et environnementaux est restée dans le silence.

L’association revient aujourd’hui avec un nouveau message, les éthylotests chimiques représentent des risques d’irritation en cas de projection accidentelle au niveau des yeux.

Vous pouvez télécharger l’étude réalisée par le centre antipoison en cliquant ici : télécharger l’étude.

Cette étude a été réalisée par le recensement de l’ensemble des accidents survenus depuis 1999.

Le produit peut être rendu très instable à cause des variations des températures. Mais les risques de projection oculaire sont limités à l’ouverture à l’ouverture de l’emballage. Il faut donc prendre garde lors de l’ouverture de votre éthylotest.

Précautions d’emploi : l’éthylotest n’est pas un jouet. Tenir hors de portée des enfants afin d’éviter tout risques !